Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marama Ora

Marama Ora

Partage d'idée, de bons plans, de pensées pour un avenir commun constructif de notre fenua... Un lieu où je dis tout ce que je pense comme je le pense. Parce que j'aime mon fenua et son nunaa.

C'est trop : "Aita e rave'a faahou"...

"Il n'y plus aucun moyen de s'en sortir".

Cette phrase est un souvenir de mon arrière grand mère. Femme intègre et appréciée de tous pour son autonomie et son coeur généreux. Pour subvenir à ses besoins elle faisait du Home Business (traduisez : du business fait maison) : vente de confiserie, de plat etc. Elle vivait simplement et sa maison était toujours impeccable. Une vraie femme quoi. Elle était devenue veuve suite à la mort de son mari, et avait dû élever seule la grande famille qu'il lui avait laissé. C'était une femme de caractère comme on les aime, avec un coeur maternel immense. Car en plus de ses enfants, elle se mit a élever encore d'autres enfants, plus de 5, dont je fait partie.

Je garde d'elle de bon souvenir qui m'aident quand je cherche des repères certains dans ma vie d'adulte tahitienne.

Parce qu'elle a su m'entourer de beaucoup d'amour, j'ai pu bien me développer. Je garde beaucoup de bon souvenirs d'elle. Mais que vient elle donc faire dans ce post?

Quand j'étais enfant et que je voyais tous les problèmes que les sociétés vivent encore au quotidien, je lui posais les questions suivantes :

Pourquoi est ce comme ça? Pour qui est ce bien? Pourquoi n'y a t il pas un "grand" qui se lève pour régler les choses? Est ce que l'on peut y faire quelque chose? Et comment?

Mon arrière grand mère, qui était déjà une superwoman pour moi, baissait la tête et me répondais : Je ne sais pas pourquoi c'est comme ça, ni à qui cela profite. Je ne suis même pas sûre qu'il y ait une solution à ces difficultés. Il n'y a aucun moyen de rendre les choses bien...Et elle concluait "Aue, aita e rave'a faahou"...

Mais elle avait la foi, une foi qui déplace les montagnes...

En grandissant et en étudiant (ce que je voulais étudier), c'est à dire en ayant un parcours assez atypique, je me suis mise à découvrir d'étonnantes réponses à mes questions. Que je n'aurais jamais découvertes si j'avais continué à avancer contre toute conscience. J'en partage une grande partie dans mes posts et les informations que j'ai acquis ont formé mes projets actuels pour le futur.

C'est ainsi que j'ai découvert qu'il était possible de concrétiser la plupart de mes projets et désirs pour mon avenir et pour celui de tout notre nunaa :

Vivre paisible chez soi, sans avoir aucune facture à devoir à qui que ce soit, en vivant dans le confort moderne de base (électricité, eau, alimentation). Et en pouvant créer de la richesse avec ce que nous possédons : la terre, l'accès à la connaissance, nous même.

Et cela ajoute un autre dimension à l'idée du ti'a ma ra qui veut que le taata tahiti soit autonome alimentairement, en plantant son maa. Mon idée va au delà de cet état de fait, mes idées et projets veulent donner la vie que nous méritons tous dans ce pays : une belle vie pour tout le monde. En faisant de notre fenua une terre de passage (seulement) pour les étrangers venus s'installer au pays. L'avenir du pays a besoin de tous, et surtout que notre peuple s'investissent eux même dans la construction de leur devenir. C'est d'une importance capitale.

Les solutions existent, elles existaient déjà bien avant la naissance de mon arrière grand mère... Le grand avantage de ma génération étant l'arrivée d'internet au fenua. C'est le détail minime qui fait toute la différence.

Avec internet on peut tout construire, bâtir notre avenir commun à la carte est possible...

Que voulez vous comme avenir? Que voulez vous devenir dans la vie? Qu'est ce que vous désirez construire dans votre vie? Concrètement? Toutes les réponses à ces questions sont possibles grâce à internet.

Mais il manque des choses à notre peuple (auxquelles j'ai pensé et sur lesquelles je travaille) : la connaissance de l'usage de ce formidable outils qu'est le net. Je parle de la partie de la population qui parlent très mal le français et qui ont vécu sans connaissance dans la nature. C'est à dire, une grande partie de mon nunaa...

J'ai des facilités à comprendre, parler et utiliser l'anglais, le français et un peu le tahitien. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde... J'ai des amis qui ont fait du tahitien à l'université et qui laissent ces capacités dormir parce qu'elles ont développé très peu de centre d'intérêts. C'est regrettable pour le fenua. Un de mes voeux les plus chers serait que des livres utiles puissent être traduits en tahitien. Et que de nouvelles matières à penser utiles voient le jour dans notre fenua.

Les gens ont besoin d'apprendre, veulent apprendre, sont en recherche d'apprendre. Et leur manière de parler maladroitement le français cache souvent des virtuoses du langage tahitien, et donc des génies dans leur manière de concevoir le monde, d'où par exemple la beauté des chants du Heiva...

Le français est comme une langue barrière, elle empêche beaucoup de monde de pouvoir comprendre la vie entière, celle du dehors de nos frontières. Et donc l'accès à toutes les avancées dans la vie... Personne n'y a pensé mais faire les traductions des règles de grammaire du français en tahitien, en version vidéo, serait une idée excellente! Et l'occasion pour les étudiants tahitien de se faire une carrière dans la traduction.

J'ajoute que le français n'est pas la meilleure langue au monde, elle n'est pas la langue mondiale non plus.. Elle concerne seulement 1% de la population mondiale et beaucoup, même en France la parlent très mal. Là n'est pas mon propos, mon propos est celui ci : l'anglais est la langue mondiale par excellence.

Ce qui signifie que partout dans le monde, à partir du moment où l'on maitrise l'anglais, on découvre des mondes entiers de différences et de diversités avec ce qu'elles apportent de plus constructifs selon la précision des choix que l'on fait.

C'est ainsi que j'ai eut l'idée de créer des cours d'anglais numériques en tahitien. Pour leur faciliter l'accès à cette multitudes de bénédictions. Comme une revanche sur la question. Et j'aimerai bien, prochainement que mes cours soient diffusés au Territoire de toute la Polynésie, par le biais des médias télé. Pour que toutes les familles locales puissent avoir la chance d'avancer dans leurs vies. C'est un de mes souhaits les plus chers. Car je sais qu'une fois qu'ils maitriseront l'anglais, ils pourront reprendre la maitrise de leurs vies et construire leur avenir à la carte.

On peut tout apprendre avec internet, et les avancées que l'on peut retirer des recherches internet ciblées (en anglais) dépassent les connaissances actuelles en français. D'où mon décalage flagrant entre la gouvernance actuelle de notre fenua et celle que j'aimerai mettre en place.

J'ai énormément de projets que j'aimerai mettre en place pour notre nunaa, pour son avenir (on peut avoir du business international en étant indépendants! Voir autonomie et indépendance, c'est quoi ma différence). Mais pour arriver à la gouvernance, j'ai besoin de l'aide de tous. Alors si vous partagez et soutenez ma manière de voir les choses, j'ai besoin de tous. Pour arriver à la gouvernance afin de changer les choses, j'ai besoin de vos votes. Et de vos capacités.

Merci de votre patience à m'avoir lu. Vous pouvez laisser des commentaires constructifs, des idées, votre avis est important pour moi.

Amitiés.

Arava Maiarii.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article